• Les conjonctions

Dans le texte:

Et, avec le train, à Caraglio, dans une agence...



On distingue deux espèces de conjonctions : les conjonctions de subordination et les conjonctions de coordination.

1. les conjonctions de coordination :

elles servent à joindre des éléments de même fonction (Le père et le fils sont venus = les deux sont sujets), ou des propositions de même nature (Il a gagné et il est content). Les principales conjonctions de coordination sont : mais, ou, et, donc, or, ni, car, cependant, néanmoins, toutefois.

La coordination marque le plus souvent l'addition (et, aussi, bien plus, etc.), la cause ou l'explication (car, en effet, etc.).

2. les conjonctions de subordination :

elles servent à joindre deux propositions dont une est subordonnée à l'autre (Il partira quand nous arriverons). Les principales conjonctions de subordination sont : comme, lorsque, puisque, quand, que, quoique, si. Il faut ajouter à cette liste de très nombreuses locutions (à cause que, ainsi que, à mesure que, après que, à moins que, au lieu que, aussitôt que, pendant que, pourvu que, etc.).

La subordination marque, le plus souvent, la comparaison (Le père comme le fils...), la cause (Il ne viendra pas puisque...), ou le temps (Il partira quand...).



  • Verbes irréguliers: pouvoir

Dans le texte:

On pourrait



Pouvoir : Part. passé : pu

Gérondif : pouvant



ind pres. ind. imp. ind. fut. cond.  subj.pres.
je peux pouvais purrai pourrais

que je puisse

tu peux pouvais pourras pourrais

que tu puisses

il-elle peut pouvait pourra pourrait qu'il puisse
nous pouvons pouvions pourrons pourrions que nous puissions
vous pouvez pouviez pourrez pourriez que vous puissiez
ils-elles peuvent pouvaient pourront pourraient qu'ils puissent