Toù soq lë p'tsît ël demandòve
qui por velhot â lh'ouz dounòve,

per fô countent qui biriquin
toudzourn lë sènnhe ere en tsamin...

Un dzourn dë primme, dâ mée d'abrìël,
une nèbble d'ardzent l'avìa din l' sìël,

lë p'tsît à dit: «Oh, cmà il ée belle,
mi a la volou; a volou iquelle!...».

E qui por omme, que pouhia pô arfuzô,
al à dit a soun gamin d'agatsô:

louz èou aloure al à sarà
e su quelle nèbble al ée voulà...

Eure â s'arpàouze su quelle nèbble d'ardzent
beq su la tère lë p'tsît encô l'atent...