Fazà coumò quelli de Savilhian:
Soq' ou fazà pa encöi ou zou fazà deman.

L'ostou e lou vissi de jouâ
Soq tu poussedi i te zou fan malhiâ.

De juilhet uno neblouso matinâ
Marco pa toujourn marìo journâ.

Gardo lâ pèssa blancia
Per lâ journâ nìera.

Se da jouve tu mingi la mouléo
Da veilh tu mingi peui la crouto.

L'ità de Sent Martin
Duro da vêpra fin a la matin.

L'ità de Sento Catlino
Duro da la matin fin aprê sino.

Gialino que chanto a fait l'eou.

La lengo, bèle qu'i l'aie pa d'o (s)
I po fâ de dan gro(s).

Lögn da lâ donna que parlan latin
E da lh' omme que parlan fumelin.

Mingiâ da san e béoure da malate.

Lou mal a ven a lioura
E a se n'en vai a ounsa.

La moudo i chanjo tu(t) lh'an:
La têto de la fenna tu(t) li moument.

Lou mè de mai frëq e bagnà
Ë boun per la vigno e per lou pra.

La bouzo que mounto su l'eïcagn
Ou qu'i flairo ou qu'i fai d'ân.

Touta la choza venan a tailh:
Meme las oungla per pelâ l'ailh.

Doua nouiza dint un sac e doua donna dint meisoun
Fan un fracas (ou vacarme) da troun.

Lâ braia de tëèlo a volan toujourn en àir.

Un boun manteur la vento qu'a l'aie bouno

Qui ë ità brulà da l'aigo chaudo,
A pòu fin a de quello freido.

Quand la trounno lou mè d'abrìe
Vin aboundant e de bla su lou plancìe.