Français

Depuis les temps les plus anciens en Eurasie, de grands chiens courageux appelés chiens de protection sont utilisés pour défendre les troupeaux des attaques de prédateurs, en particulier du loup.

De ces chiens descend le berger de Maremme et Abruzzes qui est traditionnellement utilisé pour la protection des troupeaux du centre de l’Italie.

Il est intéressant de noter que l’exportation des chiens de protection est assez récente. Aux États-Unis ils ont rencontré un fort succès pour défendre les troupeaux des coyotes et des autres carnivores.

Des chiens de protection sont utilisés aussi en Australie pour protéger les troupeaux contre le dingo, en Afrique, en particulier contre les félins et en Amérique du Sud pour défendre les lamas et les alpacas.

Les chiens de protection ont des caractéristiques bien diverses des chiens de conduite. Le travail du chien de berger est de défendre le troupeau car il vit toujours avec le bétail. Les chiens de conduction ont par contre le rôle de déplacer et regrouper le bétail en utilisant un instinct prédateur incomplet.

Le comportement typique des chiens de protection se fonde en partie sur des aspects génétiques et en partie sur une correcte socialisation comme nous l’explique la vétérinaire Silvia Dalmasso.

INTERVIEW A SILVIA SUR LA SOCIALISATION

Depuis 15 ans, Silvia Dalmasso s’occupe des chiens de protection et en 2004 elle a suivi la remise de chiens de protection au berger Fulvio Benedetto. L’initiative – réalisée pour le compte du Parc Orsiera Rocciavrè, aujourd’hui devenu Parc des Alpi Cozie – apparait efficace, mais limitée. Écoutons Michele Ottino, directeur de cette zone de protection.

INTERVIEW A MICHELE OTTINO 1

Pendant le projet Life WolfAlps 34 chiens de race Maremme-Abruzzes ont été fournis aux bergers pour la protection des ovins et 8 pour la protection des bovins. Les chiens assignés grâce à une collaboration avec le Cercle du berger de Maremme et Abruzzes provenaient de parents sélectionnés. Les chiots ont été remis aux éleveurs avec puce électronique, avec l’ensemble des vaccinations et bien socialisés. Grace à notre sponsor Almo Nature, il a été possible de fournir même les croquettes.

De plus, grâce au projet Life WolfAlps, des cours pour les éleveurs ont été organisés ainsi qu’une information pour les touristes.

Maintenant en compagnie de Silvia Dalmasso et du garde-parc Gianfranco Careddu, nous allons rendre visite à Elena Manzon, Umberto Brando et Mauro Maurizio, les éleveurs à qui ont été remis les chiens.

INTERVIEW

L’importance des chiens de protection est donc évidente.

En fait ils sont véritablement dissuasifs pour les loups qui préfèrent s’orienter vers une alimentation moins risquée.

Malheureusement les chiens donnent du travail et comportent un cout supplémentaire pour le berger, le rôle du projet Life en faveur des troupeaux est donc important et juste, même pour le loup lui-même.

INTERVIEW MICHELE OTTINO