Français

La Correrie ou « maison basse » accueillait les Frères Convers qui disposaient de cellules individuelles et d’une église, le tout assez fonctionnel pour les besoins matériels de la communauté des chartreux car ils avaient également les édifices indispensables pour les activités agricoles et artisanales ainsi que la dépendance où pouvaient séjourner les passants et les visiteurs. À partir de 1300 les Correries furent abolies et les convers furent héberger dans une aile du monastère principal qui leur était réservée.

Il ne reste plus que quelques ruines pour témoigner de cette « maison basse » de Montebenedetto : il ne nous reste que l'arête nord-est vacillante de l’église avec sa fenêtre absidale. À noter également que la position actuelle de la Correrie n’est pas celle originale : le monastère se trouvait à l’époque de sa construction, sur le prolongement vers la vallée, à est du grand pré de la Chartreuse (Certosa). Suite aux débordements du ruisseau au-dessous, il y a eu un terrible éboulement de terrain qui a emporté la Correrie 30 m plus bas.

Le circuit de la Certosa est un parcours autoguidé autour de la Chartreuse de Montebenedetto. Il met en évidence certains aspects extérieurs, pas trop évidents, de l’ensemble du monastère comme les restes d’un ancien four à chaux, du mur extérieur, du cloitre, de la correrie, ou même les habitudes des chartreux.

Ce circuit se développe en 8 étapes le long d’un sentier facile, en partant du panneau explicatif du Parc Orsiera Rocciavrè placé à la fin de la route. Il se déroule sur la partie externe de la Chartreuse et continue en descendant jusqu’au pont où on peut imaginer l’ancienne scierie actionnée par les eaux du torrent justement appelé « Rio della Sega - Ruisseau de la Scie » mais aussi grâce à son arc incliné, les restes d’une fenêtre qui s’ouvrait sur l’abside de l’église de la Correrie. À ce niveau, en suivant une rapide montée, on revient sur la route et donc au point de départ.

À chaque étape vous trouverez un panneau explicatif avec des indications historiques et des illustrations :

  1. La Chartreuse

  2. Le four

  3. Le mur extérieur

  4. L’extérieur de l’église

  5. Le grand cloitre

  6. Le pont

  7. La scierie

  8. La Correrie

Un peu d’histoire…

Une Chartreuse est un monastère de l’ordre des chartreux. Bruno de Colonia (1030-1101) fut fondateur de l’ordre des chartreux, poussé par la vocation pour un style de vie monacal plus retiré du monde, presque en ermite. Il obtient de l’évêque de Grenoble un terrain situé dans une vallée peu accessible dans le massif de la Chartreuse et il y fonda en 1084 la première chartreuse, appelée « la Grande Chartreuse » qui est encore aujourd’hui le siège du chapitre général qui gouverne l’Ordre des Chartreux. Depuis le début, la communauté se différentie entre les Pères et les Frères (appelés aussi Converses). Les Pères sont des prêtres et conduisent une vie de prières en pleine solitude et dans le silence, alors que les Converses sont des moines laïques qui outre à la prière conduisent des occupations même en dehors du monastère. Le Prieur est le guide de chaque communauté de Chartreux qui lui-même nomme un Procurateur qui coordonne l’activité des frères Converses et administre le monastère.

Montebenedetto

La Chartreuse édifiée entre 1198 et 1200 est le seul exemple de chartreuse « primitive » c’est-à-dire une chartreuse qui conserve encore une partie originale de la construction moyenâgeuse. Le lieu choisi pour sa construction est donc le fameux « désert » semblable à la localité où Saint Bruno fonda la première chartreuse : un lieu qui se devine difficilement du fond de la vallée, protégé par d’étroits vallons du torrent Gravio et du ruisseau Buggia. Les moines ont habité la Certosa di Montebenedetto pendant environ 300 ans. La chartreuse administrait un fond patrimonial qui se concentrait dans la basse Vallée de Suse entre Villar Focchiardo et Avigliana, en organisant l’activité agricole de fermes dépendantes du monastère, appelées « grange ». En 1473, une incroyable crue du ruisseau Fontane dévasta la Chartreuse et les cellules des moines furent complètement détruites. Les chartreux s’enfuirent à Banda qui était une grange de leurs propriétés, à une altitude plus basse sur le sentier vers le village de Villar Focchiardo. Suite à son abandon, Montebenedetto devint une grange pour les activités agricoles et pastorales, confiée à un Procurateur et pour cela elle resta propriété de l’ordre des chartreux jusqu’à ce que les biens soient confisqués pendant la période napoléonienne.

Aujourd’hui la Chartreuse ainsi que ses terrains alentours est devenue propriété de la Région Piémont et sa gestion est confiée à l’Organisme de Gestion des Aires protégées des Alpi Cozie.

Pour approfondir nos connaissances sur la Chartreuse de Montebenedetto ainsi que sur l’Ordre des Chartreux, nous vous invitons à visiter les sites www.parchialpicozie.it et www.cartusia.it.

La Certosa (Chartreuse) de Montebenedetto se trouve sur la commune de Villar Focchiardo à environ 1150 m et se situe dans la zone protégée du Parc naturel Orsiera Rocciavrè.

La commune de Villar Focchiardo est accessible grâce à l’autoroute A 32 (en direction de Turin, sortie Chianocco – en direction de Bardonecchia, sortie Borgone di Susa) ou par la route nationale 24 et 25.

La Chartreuse de Montebenedetto est à environ 10 km de Villar Focchiardo : on peut y accéder en voiture grâce à un chemin accessible qui traverse les châtaigniers et des hameaux plein de charme.

Il est conseillé d’y accéder à pied en suivant le sentier 506 en partant de Villar Focchiardo ou le 524 en partant de San Giorio.

Les cellules des moines étaient de petites maisons à deux étages. Au rez-de-chaussée se trouvaient la réserve de bois et un petit atelier de menuisier ; un escalier interne conduisait au niveau supérieur qui constituait l’habitation du moine. On y trouvait un lit, une table, un poêle et une librairie.

Chaque cellule possédait une porte à travers laquelle on glissait le repas et un petit jardin fermé où le moine pouvait profiter de l’extérieur, toujours en solitude. De ces cellules il ne reste plus que quelques pierres travaillées ainsi que des restes de fondations.

L’élément capital de la chartreuse est le grand cloitre sur lequel s’appuient les cellules des moines qui sont disposées tout autour du quadrilatère. Les cellules étaient reliées entre elles et l’église par un couloir couvert qui avait le double rôle de protéger les moines et de les cacher à la vue. Dans les églises primitives, le cheminement couvert était réalisé en bois et c’est pour cela que nous n’avons plus de témoignage ; il ne reste plus que des restes de colonne, de grosses étagères sur lesquels s’appuyaient des poutres. Le grand cloitre de Montebenedetto fut gravement endommagé par la crue du ruisseau Fontane en 1473.

Le mur de clôture délimitait l’ensemble et isolait la Chartreuse du monde. Aujourd’hui il ne reste plus qu’un petit morceau de ce mur d’origine et on peut remarquer que pour la construction la position typique des pierres utilisées était en forme d’arête.

La cloche marquait les différentes fonctions et donc également la vie des moines.

Les « chartreuses » étaient formées par différents édifices et l’église était sans aucun doute l’élément principal. L’église des chartreux au tout début, était constituée d’une seule nef et orientée selon l’axe est-ouest et composée d’une abside carrée et si possible respectait les proportions 1 et 3 (1 pour la largeur et 3 pour la longueur et la hauteur).

Dans les églises primitives il n’y avait pas de peintures car rien ne devait distraire le moine de sa prière et de sa communion avec Dieu. Même le maitre-autel dans les églises primitives était totalement dénudé et composé simplement d’une pierre avec à l’intérieur une niche pour y confier la sacralité.

Du petit cloitre il ne reste plus que le mur oriental avec sa fenêtre. Les édifices qui actuellement occupent la zone du petit cloitre ont été construits dans un deuxième temps pour répondre aux exigences de l’agriculture.

Le Prieuré a été construit vers la fin du XIV siècle. La bifore sur la façade est particulièrement belle.

La maison d’hôtes à l’origine accueillait les Convers qui s’occupaient des travaux artisanaux, de l’agriculture, de l’élevage et de tout ce qui touchait au monastère.

Cet édifice a été restauré et dispose aujourd’hui de 23 couchages et d’une cuisine équipée pour recevoir les touristes.

Construction plus récente, moyen-âge tardif XIV – XV

Construction plus ancienne, moyen-âge XII – XIII

Superposition des 2 constructions

Le portail d’entrée qui se trouve face à l’église a été incorporé dans le bâtiment de la maison d’hôte. De l’extérieur on peut noter un arc muré sur lequel est représenté une fresque magnifique « Marie et les chartreux » dédiée à la Madone et pour laquelle les chartreux gardent une vénération particulière.

PARC NATUREL ORSIERA ROCCIAVRÈ

INFORMATIONS

BUREAU ADMINISTRATIF

Via Massimo d’Azeglio 16 – 10053 BUSSOLENO (TO)

Tél : 0122.47064

Email : parco.orsiera@ruparpiemonte.it

Info.alpicozie@ruparpiemonte.it

Gruppo Cartusia Pro Loco Villar Focchiardo

Tel : 349.7358660 – site internet : www.cartusia.it

Les salles d’exposition de la Chartreuse sont accessibles de mai à octobre.

Siège Légal

Via Fransuà Fontan, 1

10050 SALBERTRAND (TO)

Tèl. 0122854720 – Fax 0122.854421

Info.alpicozie@ruparpiemonte.it

www.parchialpicozie.it

Dessins de Elio Giuliano

Images de l’archive Photos du Parc Alpi Cozie